l'histoire du Pontet

   Si le Pontet m’était conté…

 

Invitation

 

Dans les développements qui suivent et qui ne sont encore qu’une bien maigre ébauche, nous souhaiterions, le plus fidèlement possible, permettre au visiteur du site de replacer la Résidence du Pontet dans son histoire.

 

Aussi, le lecteur qui posséderait des informations complémentaires ou des documents permettant de corriger ou d’enrichir cette histoire est-il cordialement invité à apporter sa bienveillante contribution en nous adressant un message courriel. Qu’il en soit déjà sincèrement remercié.

 

 

 

Il était une fois …

L’histoire du Pontet remonterait, selon certains, à une époque où l’Aquitaine était terre de la Couronne d’Angleterre. C’était, bien sûr, avant Castillon-la-Bataille.

(avis aux passionnés d’histoire pour décrire la situation à cette époque et trouver l’origine exacte de l’appellation « Pontet »)

Ce serait à cette époque qu’un vaste domaine agricole aurait été établi sur le site occupé aujourd’hui par la résidence.

Bien sûr, de cette époque éloignée, même si la résidence conserve bien ses habitants, il ne reste plus de témoins. En revanche, ceux-ci sont bien présents pour pouvoir décrire les lieux avant la construction de la résidence à partir de 1967.

 

 

 

 

La Ferme du Pontet

Celle-ci occupait un domaine important qui allait jusqu’aux Etablissements Porsche et comprenait les terrains sur lesquels ont été construits le Collège Mitterand, les résidences Pontet-PascalPontet-Noailles, Pontet-Musset et Clos du Pontet. Le corps de ferme se trouvait à l’emplacement actuel du bâtiment des Joncs, avec étables et hangar. La ferme s’occupait principalement de vaches laitières et la fermière livrait son lait en petite carriole aux villages des environs.

En 1963 ; M. Gilbert Saramite, retour d’Algérie, achète la ferme avec quelque 13 ha de ses terrains, pour 1 fr/le m2, dans la perspective d’y construire une résidence de standing.

 

 

 

La construction de la Résidence  

 

Le projet est confié au Cabinet d’architectes Andrault et Parat (Paris). Les travaux VRD sont exécutés par l’entreprise Saramite, avec M. Henry Bruzzone comme ingénieur-conseil. La construction démarre en 1966

 

L’ordre des constructions réalisées est le suivant :

 

  1. Eglantines

  2. Dauphinelles

  3. Chèvrefeuilles   (Voir photos 1967)

Après la construction de ces trois premiers bâtiments,(cfr photos), la Résidence est inaugurée fin 1967 par M. Jacques Chaban-Delmas, Député-Maire de Bordeaux, Président du Conseil général, Président de la Communauté urbaine de Bordeaux (cfr photo avec le promoteur M. Saramite et M. Henry Bruzzone)

  4. Ensuite, démarre la construction du bâtiment des Bruyères

Parallèlement, le projet de construire un bâtiment A, en parallèle au B est abandonné au profit de plusieurs tours avec attiques.

 Mais la construction de celles-ci pose de gros problèmes en raison de la présence d’alios. Il faut donc installer des pieux en profondeur pour soutenir les trois tours de 7 étages plus 1 attique.

  5. Kochias

  6. Joncs

  7. Iris

Enfin, trois petits bâtiments de 4 étages plus un attique sont réalisés :

  8. Houx

  9. Genêts

 10. Fougères

 

La construction est achevée en 1971.

 

 

La copropriété de la Résidence du Pontet

 

Parallèlement à la construction des bâtiments, la Résidence du pontet a été créée sous forme de société civile immobilière, régie par un Règlement de copropriété, conformément à la loi du 10 juillet 1965 fixant le statut de la copropriété des immeubles bâtis.

Par acte du 29 septembre 1965, Maître Fonsale, Notaire à Bordeaux, recevait l’état descriptif de division suivi du Règlement de copropriété de l’immeuble sis à Pessac, avenue du Pontet, dénommé Résidence du Pontet. Cet acte était publié au 2ème bureau des Hypothèques à Bordeaux, le 4 décembre 1965.

 L’état descriptif de division et le règlement de copropriété, mis en harmonie avec la loi du 13 décembre 2000, ont été approuvé par l’assemblée générale des copropriétaires du 12 décembre 2005, reçu par Maître Gauté, Notaire à Bordeaux, le 19 février 2007, publié au 2ème bureau des Hypothèques à Bordeaux, le 29 mars 2007, vol. 2007 P n°2839..

  

 

La construction de la Rocade

En 1970, la direction départementale de l’équipement a procédé à l’expropriation pour cause d’utilité publique du terrain appartenant encore à la copropriété du Pontet nécessaire pour permettre la réalisation du projet de construction de la rocade autoroutière.

La copropriété a, à cette occasion, obtenu la construction d’un mur antibruit dans le fond du parc de la résidence et la plantation d’un espace de verdure..

                                   

         Au terme de cette procédure, la copropriété a vu donc sa superficie ramenée à 6 ha. 

 

PESSAC ET SON HISTOIRE  

Vous trouverez ci-dessous un document réalisé par la Fédération des Syndicats de Quartier de Pessac et l'Association Passeurs de Mémoire de Pessac.Cela permet de mieux connaitre notre Ville de Pessac et d'intégrer ces paysages dans le PLU (Plan Local d'Urbanisme).

L'Historial de Pessac se trouve dans notre quartier (derrière la médiathèque rue de Camponac).

Il est animé par les Passeurs de Mémoire de Pessac.

Vous trouverez ci-dessous un document consultable et réalisé par la fédération des passeurs de mémoire sur l'identité de pessac :

 L'identité de Pessac

Et aussi une invitation à vous rendre sur leur site :

http://passeurmemoirepessac.free.fr